_Agnes_s.jpg Comme vous le savez peut-être déjà, deux enfants de la commune d'Allevard-les-bains en Isère sont exclus de l'école pour défaut de vaccination depuis la rentrée 2011 et cela malgré un certificat établi par le médecin de PMI attestant que l'un des enfants est bien à jour et un certificat de contre indication médical établit par le médecin de famille.

Il est important de savoir que la France a décidé de faire la chasse aux médecins qui pour des raisons médicales établissent un certificat de contre indication. En effet le médecin est dénoncé puis convoqué par le conseil de l'ordre. Les menaces de radiation étant suffisamment explicites que le médecin préfère dire à la famille d'aller voir ailleurs.

En ce qui concerne l'éducation nationale, celle-ci tient absolument à faire appliquer une réglementation, à savoir que tout enfant scolarisé doit être à jour des vaccinations.

Quant est il des enseignants et du personnel administratif qui y travaille ?

L'éducation nationale vérifie t-elle le carnet de santé et exige t-elle que les enseignants et le personnel administratif soient contraint de se mettre à jour sous peine d’exclusion ? Or, ce n'est pas le cas. Il est certain que l'éducation Nationale aura une réponse toute faite si des parents venaient à poser la question du risque de transmission d'un virus ou bactérie d'un adulte vers un enfant.

En conclusion un élève non vacciné représente un danger.

Mais que représente les adultes non vaccinés qui travaillent en milieu scolaire ?

Devraient-ils être exclus ?

Cela prouve bien que nous vivons dans l'hypocrisie la plus totale. En agissant de la sorte et en ne donnant pas la liberté vaccinale aux citoyens ; de plus en plus de parents auront recours aux faux certificats de vaccinations. Et cela grâce à nos politiciens qui se laissent berner par le pouvoir médical.