_Agnes_s.jpgPar arrêt du 20 février la Cour d'appel de RENNES vient de confirmer un jugement du Tribunal des affaires de sécurité sociale de QUIMPER reconnaissant le caractère professionnel de la maladie d'une infirmière, survenue après le vaccin contre l'hépatite B, alors que les experts indiquaient qu'il n'y avait pas de lien de causalité entre ce vaccin et la pathologie de cette personne. Communique_Arret_C._appel_RENNES_pdf.pdfvoir doc