STIGMATISATION-fotolia.jpgDepuis 660 jours, les enfants Guéret sont interdits de scolarité par le maire d'Allevard qui malgré une conformité reconnue par l'inspectrice d’académie refuse l'inscription à l'école du village. Mais cela ne suffit pas, depuis peu la famille est contrainte de se présenter à la gendarmerie pour un oui ou pour un non. Il y a quelques semaines, la mère était convoquée, le 26 juin, ce sera au tour du père. A quand le tour des enfants ?

Je suis bien conscient que le président de la République se souci des enfants pour son électorat mais il est dommageable que dans un pays soit disant démocratique une telle situation soit passée sous silence. Y aura t-il un ou plusieurs journalistes courageux et indépendants pour enfin faire la lumière sur toute cette histoire et permettre la libération administrative de ces enfants ?

Jacques Bessin, Président de l'UNACS