cckl1.jpg

Le 5 juin, le juge ordonne le placement de Joachim avec un droit de visite quotidien; or cela n'est pas du goût du responsable de la pouponnière d'Avignon. Donc la direction de la pouponnière impose aux parents un condamnation supplémentaire et leur supprime des jours de visites, en passant de 14 heures à 8 heures par semaine.
Mais il est certain que si on demande le pourquoi du comment, il y a de forte chance qu'il réponde que c'est dans l'intérêt de Joachim.

voir doc officiel: