_rense-squelette-_s.jpg

Une famille sera convoquée devant la justice prochainement parce que son enfant n'est pas vacciné. Cette famille a fait valoir son droit d'être informée par un médecin avant un acte médical (loi "Kouchner" de mars 2002) et à ce jour elle n'a reçu aucune réponse si ce n'est une convocation au tribunal correctionnel.

La loi "Kouchner" précise bien qu'aucun acte médical ne peut-être pratiqué sans le consentement libre et éclairé du patient.

Comment peut-on donner un consentement libre et éclairé sans recevoir d'information ?

Nous recherchons des familles dont l'enfant est victime du vaccin DTP (ou tout autre vaccins contenant le DTP) ou des familles qui subissent des pressions pour faire vacciner leur enfant, susceptibles de venir témoigner à la barre sur les dégâts causés par les vaccins. Pour ceux qui souhaiteraient apporter leur témoignage, vous pouvez contacter le président de l'UNACS depuis la page contact du site unacs.org. Il est possible de faire un don à l'association qui soutient financièrement la famille dans sa défense. Même quelques euros, à plusieurs les petits ruisseaux font les grandes rivières