chaise_polly.jpgAlors qu'Anna est retenue au CHU de Nantes depuis plus de 10 jours suite à la dénonciation de ses parents pour suspicion de maltraitance, et après moult examens (financés par le denier public) qui n'ont rien révélés, le CHU se retrouve dans une impasse en ne réussissant à démontrer une quelconque culpabilité.

Mais comme cela ne semblait suffire, les parents ont été convoqué une nouvelle fois à la gendarmerie ce lundi 23 février, et aussitôt placés en garde à vue. Après plusieurs heures d'audition, ils sont ressortis libres. Toutefois un nouveau suspect fait son apparition dans l'enquête. Sur ordre du procureur, les gendarmes se sont rendus à son domicile et l'ont embarqué. Vu sa forme et sa dimension, il n'y a pas eu menottage. En effet, c'est le fauteuil bébé d'Anna qui fait maintenant l'objet de toutes les attentions. Ne désespérons pas, le CHU de Nantes trouvera une bonne excuse pour ne pas avouer qu'il s'est purement et simplement trompé.

Autre(s) article(s) sur le même sujet :