Chine : plus de 20 000 enfants vaccinés avec des vaccins périmés, des centaines de parents manifestent et sont battus par la police

Dans le canton de Jinhu de la province du Jiansu, de nombreux enfants vaccinés avec des vaccins périmés ont développé de graves problèmes de santé.

Le gouvernement du canton avait promis qu’il mènerait une enquête plus approfondie sans fournir aucun soutien ni aucune solution aux parents pour soigner leurs enfants.

17 fonctionnaires et employés de l’administration locale ont été suspendus de leurs fonctions et font actuellement l'objet d'une enquête dont l'adjoint au maire chargé des affaires du canton. 13 employés de l’hôpital où les enfants avait été vaccinés ont été demis de leur fonction et expulsés du Parti Communiste.

Mais les parents démunis face aux problèmes de santé de leurs enfants sont descendus dans les rues en nombre pour protester devant le Bureau gouvernemental, conduisant les autorités locales à envoyer des milliers de policiers.

« Il y a des dizaines de voitures de police, et la police a bouclé le quartier et n’a pas permis aux gens d’entrer », déclarait Liao, un père protestataire, au journal Epoch Times.

M. Liao, qui n’a pas voulu donner son nom complet, a déclaré que les autorités locales avaient fermé les services de communication mobile dans le quartier afin d’empêcher les parents de se mobiliser pour des manifestations.

« Alors que nous nous tenions devant l’édifice du gouvernement, des agents tactiques se sont précipités vers nous et nous ont forcés à partir. Quand le corps policier nous poussait, certains policiers ont commencé à nous battre. La jambe d’une femme a été cassée », déclarait Mme Bai, une mère protestataire.

Une jeune mère déclare également à Epoch Times que son fils avait a reçu une injection de vaccin contre la méningite de type A (ECM) et une injection de vaccin contre l’hépatite B à l’âge de 6 mois. Trois jours après l’injection, son fils est tombé malade et a reçu un diagnostic de pseudomonas aeruginosa (ou bacille pyocyanique, bacille du pus bleu ou pyo). Le garçon souffre désormais d’une paralysie faciale, les nerfs de son oreille gauche sont blessés et son système digestif est faible.

« Au début, je pensais que mon fils était peut-être la seule victime, mais ensuite j’ai découvert que beaucoup d’enfants avaient les mêmes problèmes. Nous, les parents, nous ne pouvions pas imaginer que le vaccin fourni par le gouvernement puisse faire autant de mal à nos enfants ».

Une autre mère de famille témoigne. Sa fille de 13 ans, qui a reçu 17 vaccins périmés, est maintenant physiquement faible. La mère ajoute que certains camarades de classe de sa fille présentent des symptômes similaires. « Nous faisions trop confiance au gouvernement ».

Source : Epoch Times

Devenir bénévole

Je souhaite consacrer un peu de mon temps pour le respect des droits humains en matière de santé. Quelles que soient mes expériences, j'ai des compétences et des qualités à partager.

Je rejoins l'UNACS

Faire un don

Je souhaite soutenir les actions de l'association mais je suis déjà occupé par ailleurs. Je deviens donateur ponctuel ou donateur régulier.

Je fais un don à l'UNACS

Restons connectés

Je souhaite rester informé de l'actualité sur les questions de santé et sur mes droits.

Je m'abonne à la lettre d'information de l'UNACSS