Pakistan : deux hommes armés à moto ont tué jeudi un vaccinateur dans la ville de Chaman

Les tireurs ont ouvert le feu sur un groupe de vaccinateurs alors qu'ils se trouvaient devant la porte d'une maison dans le village reculé de Sultan Zai, près de la frontière afghane, a déclaré Samiullah Agha, commissaire adjoint de Chaman.

Deux membres de l'équipe de vaccination ont été touchés: Nasreen Bibi, 35 ans, a été tué et Rashida Afzal, 24 ans, a été grièvement blessé, a déclaré M. Agha dans une interview. La vaccination a été suspendue pour une période indéterminée dans la région de Chaman après la fusillade.

Il y a deux jours, lors de manifestations distinctes, deux policiers chargés de protéger les équipes de vaccination contre la polio ont été abattus dans les districts de Buner et Bannu, dans le nord du pays. Et un travailleur a été blessé dans une attaque au couteau cette semaine à Lahore, dans l’est du pays.

Cette attaque n'est pas la première du genre au Pakistan. Depuis 2012, plus de 100 personnes participant à des campagnes de vaccination contre la poliomyélite ont été tuées.

En décembre 2012, huit personnes ont été tuées dans la région de Peshawar.

En novembre 2014, des hommes armés circulant à moto avaient tué quatre vaccinateurs contre la poliomyélite dans la banlieue de Quetta, capitale de la province du Baloutchistan.

En avril 2016, des hommes armés circulant à moto avaient abattu sept policiers qui escortaient des équipes de vaccination contre la polio dans la mégalopole pakistanaise de Karachi.

En janvier 2018, Sakina Bibi, 38 ans, et sa fille Rizwana Bibi, 16 ans, ont été tuées par des assaillants alors qu'elles administraient des gouttes anti-polio à des enfants" à la périphérie de la ville Quetta.

Source : The New York Times

Devenir bénévole

Je souhaite consacrer un peu de mon temps pour le respect des droits humains en matière de santé. Quelles que soient mes expériences, j'ai des compétences et des qualités à partager.

Je rejoins l'UNACS

Faire un don

Je souhaite soutenir les actions de l'association mais je suis déjà occupé par ailleurs. Je deviens donateur ponctuel ou donateur régulier.

Je fais un don à l'UNACS

Restons connectés

Je souhaite rester informé de l'actualité sur les questions de santé et sur mes droits.

Je m'abonne à la lettre d'information de l'UNACSS