Écrit par 9h17 Nutrition & Santé

Essoufflement après pose de stent

Pose d'un stent illustration

Le stent est un dispositif métallique indispensable dans la pratique d’une angioplastie. La pose de stent est donc une alternative pour éviter que vos artères se bouchent à tout jamais. Il a été constaté que la pose de stent est source d’essoufflement. Découvrez dans cet article, ce qu’il faut savoir sur l’essoufflement après la pose de stent. 

Le stent : définition

Le stent encore appelé endoprothèse ou prothèse endocavitaire est un dispositif médical utilisé en chirurgie vasculaire. Il est un ressort métallique d’une longueur d’au moins un centimètre et de quelques millimètres de diamètre. Il a pour rôle de maintenir votre artère ouverte pour lui éviter de se boucher. Il vous limite les éventuelles complications liées à une intervention chirurgicale. Il réduit ainsi votre durée d’hospitalisation.

illustration 3D d'un stent pour  le coeur

C’est un instrument conçu à l’origine en acier inoxydable. Aujourd’hui, il en existe de plusieurs types : les stents actifs, les stents en acier polylactique, etc. Ainsi, ces dispositifs peuvent être posés dans plusieurs types d’artères. Un stent peut être disposé par exemple dans les artères coronaires, dans l’artère iliaque, dans l’artère fémorale ou dans une jambe. Il peut également être posé au niveau de la carotide interne ou l’artère rénale.

La pose du stent

Avant de procéder à la pose d’un sent, un bilan sanguin est réalisé afin d’évaluer la coagulation et la fonction rénale. La numération formule est également réalisée avant l’intervention chirurgicale. Par la suite, le patient suit un traitement antiplaquettaire. Ce n’est donc qu’après ces étapes que la phase de l’opération est enclenchée.

L’opération chirurgicale débute par une anesthésie locale au patient. Ensuite, une substance de contraste est injectée au patient afin de mieux analyser la zone sténose. Le chirurgien insère progressivement le stent pour atteindre l’artère dysfonctionnelle. Cette dernière est reconnue par une sorte de ballonnement au niveau de la zone rétrécie. Le stent est ensuite disposé après la disparition du ballonnement. Ce processus est appelé l’angioplastie.

En réalité, pour faire disparaitre le ballonnement, le ballonnet est gonflé à une grande pression afin d’écraser la plaque d’athérome. L’artère dysfonctionnelle est ainsi agrandie au niveau de son diamètre pour rétablir le flux artériel. Cette opération dure environ deux heures. Il est à préciser qu’il existe plusieurs manières de poser un stent. La technique de pose de stent est généralement choisie en fonction :

  • du bilan général de santé du patient,
  • l’insuffisance coronaire,
  • l’artère coronaire bouchée,
  • la taille du vaisseau, etc.

Cette intervention chirurgicale est réalisée sous radioscopie. Une fois, le stent disposé, une échographie-doppler est demandée au patient dans le but de vérifier la perméabilité du dispositif en place. En fonction du type de stent, le patient a droit au traitement qui lui est adapté et à de divers examens médicaux de contrôle. La personne opérée suit un traitement anti-plaquettaire durant plusieurs mois, 3 à 6 mois environ. Le patient devra veiller à son hygiène de vie en adoptant de bonnes habitudes alimentaires et en faisant des exercices physiques.

Les causes d’un essoufflement après pose du stent

Après l’intervention médicale, l’artère bouchée redevient fonctionnelle facilitant la circulation sanguine. Le cœur est alors plus sollicité. Cette situation serait parfois la cause d’une hypertension artérielle. C’est alors qu’apparait l’essoufflement après la pose de stent. Les caillots de sang dû à l’athérosclérose et les réactions allergiques à la pose de stent favorisent aussi l’essoufflement chez certains patients.

Femme ayant un essoufflement à la suite de la pose d'un stent avec son mari à coté  d'elle pour la rassurer

D’autre part, l’essoufflement après la pose du stent est aussi remarqué après des douleurs thoraciques, des saignements gastro-intestinaux et tout autre malaise semblable. Les patients ressentent de la fatigue et subissent des essoufflements.

L’essoufflement est un phénomène qui intervient habituellement après une pose du stent. Il a été estimé que chez 50 % des patients ayant subi une pose de stent voient de nouveau l’artère opérée se rétrécir. Le patient est donc suivi durant 2 à 3 jours après la pose de ce dispositif afin de limiter les inconvénients.

En réalité, il est rare d’observer des inconvénients après la pose d’un stent. Cependant, il en existe tels que : l’infection de l’artère opérée et les saignements. Il peut arriver dans certains cas que le flux sanguin soit bloqué par un caillot de sang susceptible de causer un infarctus ou une réobstruction de l’artère.

Voilà en résumé ce qu’il faut retenir de l’essoufflement après la pose de stent. Elle est une alternative pour rendre fonctionnelles vos artères bouchées. 

Fermer