Peut-on manger du surimi enceinte ?

Lorsqu’une femme est enceinte, elle a des envies pour le moins étonnantes. Mais compte tenu de son état, il lui est fortement recommandé d’éviter de consommer les aliments qui présentent des risques de maladie pour elle et le bébé. Le surimi, mets tant aimé par les Français s’inscrit dans cette liste d’aliments. Mais est-ce pour autant qu’une femme ne doit pas consommer le surimi enceinte ? Découvrez la réponse à cette interrogation de suite.

Et d’abord, qu’est-ce que le surimi ?

D’origine japonaise, le surimi est un aliment dont l’ingrédient de base est le poisson. C’est d’ailleurs ce que signifie surimi en français : poisson haché. Ainsi, pour concevoir cet aliment plusieurs types de poissons sont utilisés. Il s’agit entre autres du merlan bleu, du Colin d’Alaska, du Hoki, de l’anchois, etc.

En plus des poissons hachés, le surimi contient aussi divers autres ingrédients qui varient selon la provenance. Mais de façon courante, on retrouve de l’eau, de l’huile de colza, des stabilisants, de la fécule de pomme de terre, du blanc d’œuf, etc. En somme, le surimi est un aliment très riche et qui n’est pas loin d’être complet.

Dans ce cas, une femme peut-elle prendre du surimi enceinte ?

La réponse à cette question est oui, et non.

Non, pourquoi ?

Le surimi enceinte est un aliment fait à base de poisson. Ça, nous le savons. Mais ce que nous ignorons c’est que tout comme les fruits de mer, les poissons hébergent une bactérie qui se développe lorsqu’elle est exposée au froid. Or avant sa cuisson, le surimi est conservé à une température de -30 degrés Celsius. Avec cette température, les vilaines bactéries ont eu le temps de se développer comme elles veulent.

La bactérie dont il est s’agit ici est la listéria. Elle est responsable de la listériose, une maladie qui peut toucher les femmes enceintes. Or lorsqu’elle arrive à infecter une femme enceinte, la listériose met en danger la vie du nouveau-né, ce qui peut entraîner des fausses couches ou une méningite dont les effets sont visibles sur l’enfant à sa naissance. Pour donc éviter de contracter la listériose, la femme enceinte devrait s’abstenir de prendre le surimi enceinte.

Oui, pourquoi ?

Comme nous avons pu le voir, le mieux pour une femme enceinte serait d’éviter à tout prix le surimi enceinte. Or les envies des femmes enceintes sont pour la plupart incontrôlables et irrésistibles. Dans ces cas extrêmes, elles peuvent prendre le surimi met uniquement sous certaines conditions.

La listéria qui se développe lorsque le surimi est au frais, perd de toute sa puissance et finit par mourir lorsque le surimi est très bien chauffé. Or la norme de préparation habituellement acceptée pour le surimi est de 100 minutes à 70 degrés Celsius ou plus. C’est bien plus qu’il n’en faut pour tuer cette bactérie.

Toutes ces dispositions sont rassemblées dans la norme NF V 45-068 (2002). Les femmes ayant une forte envie de manger du surimi enceinte peuvent donc en prendre à condition d’acheter un surimi qui répond à cette norme. Elles devront également faire attention à la date d’expiration, aux conditions de conservation du produit écrit sur l’emballage, et le consommer toute de suite après son ouverture.

Le surimi enceinte, ce met très riche en nutriments est déconseillé aux femmes enceintes pour raison de santé. Mais elles peuvent pour autant déguster le surimi enceinte à condition de respecter scrupuleusement certaines conditions strictes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *