Dans quels cas la spiruline constitue un danger pour la santé ?

spiruline danger

La spiruline est connue d’un grand nombre de personnes pour sa merveilleuse composition et ses bienfaits sur la santé. Considérée comme l’un des compléments les plus nutritifs, elle se consomme sous plusieurs formes : poudres, gélules, comprimés, etc. Cependant, ses contre-indications sont souvent méconnues et dans certains cas de consommation, elle peut provoquer des effets indésirables, voire présenter des dangers pour la santé. Lesquels ? Découvrons-les ensemble !

Consommation de la spiruline : entre contre-indication et prudence !

Si la spiruline est très appréciée dans le monde, c’est en raison de sa richesse en nutriments. L’ironie, c’est qu’à cause de cette même richesse, ce complément alimentaire peut être néfaste pour la santé. En effet, la spiruline est une microalgue très riche en fer, en protéines et en phénylalanine. Pour ces raisons, elle est contre-indiquée chez les personnes souffrant d’hémochromatose, d’insuffisance rénale et de phénylcétonurie. L’hémochromatose est une maladie génétique plutôt rare qui se caractérise par un excès de fer dans le sang. Dans ce cas par exemple, la consommation de spiruline aura des effets indésirables sur certains organes comme le cœur, le foie, les glandes hormonales, etc.

La phénylcétonurie est un mal qui se traduit par une accumulation de phénylalanine dans le sang et le cerveau. La consommation de spiruline dans le cas de cette maladie rare ne ferait qu’accroitre les risques. Par précaution, certaines personnes doivent avoir l’avis d’un médecin avant de consommer le complément alimentaire. Il s’agit des femmes enceintes ou allaitantes, des personnes qui souffrent de la goutte (excès d’acide urique dans le sang), d’hyperparathyroïdie et des maladies auto-immunes. De même, dans le cas de la consommation d’autres médicaments, il est recommandé de consulter un médecin afin d’avoir son avis sur les interactions médicamenteuses.

Quels sont les effets secondaires de la spiruline ?

La consommation de la spiruline ne présente quasiment aucun effet secondaire à condition de respecter la posologie d’usage et de procéder à une consommation progressive.  Les effets secondaires les plus connus de cette algue sont liés aux troubles digestifs (diarrhées, ballonnement, crampes, etc.), aux maux de tête, à la fièvre et aux éruptions cutanées. De façon générale, ces effets disparaissent après une courte période et pour les éviter, il est conseillé de commencer par prendre de petites doses de spiruline, puis de façon progressive, d’augmenter la dose. Le corps a en effet besoin de temps pour s’habituer à la prise de ce complément et il faut préciser que les effets varient d’un individu à un autre.

Conseils d’utilisation et choix

Le meilleur conseil de consommation de la spiruline est de respecter la posologie et le dosage indiqué. Comme susmentionné, l’idéal est de commencer et d’évoluer petit à petit. Lorsqu’on suit un traitement, il serait intéressant d’avoir un avis médical avant de commencer à consommer la spiruline.

La qualité de la spiruline varie d’une région à une autre. Par exemple, une production de la chine est différente d’une production française. Ainsi, l’efficacité de la spiruline peut donc dépendre de son choix. L’idéal serait d’opter pour des produits européens, car ils sont souvent de bonnes qualités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *