Que faut-il savoir sur la sténose du canal vertébral ?

Sténose du canal vertébral

Exercer une activité physique participe essentiellement au bon maintien du corps. Une pratique régulière et rythmée suscitera en vous un bien être physique et agira positivement sur votre moral et votre santé générale. Mais malheureusement on devient frêle avec l’âge et parfois sujet à une sténose du canal vertébral. Grâce aux progrès scientifiques, il est facile d’y faire face et de recouvrer sa vitalité Découvrez dans la suite de cet article tout sur cette maladie.

Qu’est-ce que le canal lombaire étroit ?

Situé à l’arrière des vertèbres lombaires dans lequel passe un ensemble de nerfs. Il est comprend la moelle épinière et les racines nerveuses lombaires et sacrées prenant naissance le long de la moelle. Lorsqu’il subit un rétrécissement entrainant une compression de vos racines nerveuses, on parle alors du rétrécissement du canal lombaire ; ou encore de sténose du canal lombaire. Ceci donne suite aux douleurs sciatiques et lombaires sévères. Apparaissant généralement chez les sexagénaires, elle affecte le cou et le bas du dos. Suivez ce lien pour un bon suivi de votre convalescence après une opération du canal lombaire étroit afin de récupérer pleinement.

Quels sont les symptômes ?

Cette modification du canal, responsable des douleurs lombaires et sciatiques à répétition est parfois associés à des douleurs au niveau des jambes, des fesses et des fourmillements au cours de la marche. Elles s’estompent ou disparaissent au repos ou allongé. Lorsque la compression est avancée, elle peut conduire à une anesthésie passagère d’un membre inférieur et parfois à une paralysie. Des troubles neurologiques tels que la baisse de sensibilité nerveuse, une sensation de marcher dans du coton, la fatigabilité des membres inférieurs et des troubles génitosphinctériens sont observés.

Quelles en sont les causes ?

Plusieurs facteurs sont responsables de ce rétrécissement. Principalement la spondylolisthésis qui est le glissement d’une vertèbre lombaire sur une autre, l’arthrose qui touche les articulations, l’hernie discale et une exagération de la cambrure lombaire appelée hyperlordose. Au fil du temps, vos articulations s’usent influencent votre colonne vertébrale. Les femmes présentent un risque plus élevé à développer ce mal que les hommes.

Comment le diagnostiquer et quels sont les traitements les mieux adaptés ?

En cas de doutes d’une éventuelle sténose du canal lombaire, vous devez faire recours aux examens d’imageries telle une IRM ou un scanner permettent de déterminer avec précision l’étendue de la compression et tous les détails. Le traitement le plus indiqué est médical et vise à calmer les douleurs. Il devra être combiné au repos et aux séances de kinésithérapie d’ordre antalgique et posturale. La chirurgie du canal lombaire appelée  laminectomie lombaire n’est envisagée qu’en cas d’échec des traitements précités. Elle est fonction de l’étendue des dégâts et consistera à stabiliser par vis et plaques. Une greffe osseuse peut être réalisée selon le cas.

En définitive, il est important d’adopter  bonne hygiène de vie afin de prévenir plusieurs déconvenues. Vous pouvez donc éviter aisément la survenue de la sténose du canal lombaire en ne lésinant aucun détail relatif à votre santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *