Écrit par 11h07 Nutrition & Santé

Combien de temps la cortisone reste dans le corps ?

Formule chimique de la corstisone

La cortisone est une hormone naturelle qui réduit les douleurs inflammatoires et les troubles de l’auto-immunité. Elle intervient dans le traitement d’un nombre important de maladies. Elle fait partie intégrante du quotidien de plusieurs personnes. Il est donc nécessaire de l’analyser afin de prendre des précautions nécessaires pour ne pas subir ces effets secondaires. Il serait donc judicieux de connaître la durée de la cortisone dans le corps. Autrement dit, combien de temps la cortisone reste dans le corps ? Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir à propos.

Quel est le rôle de la cortisone ?

La cortisone a pour rôle d’arrêter l’inflammation. Elle participe à la réduction d’une douleur vive et invalidante. Elle permet de réguler le taux de sucre et de lutter contre les inflammations. La cortisone est un produit efficace aussi bien dans le traitement des lombalgies persistantes que dans le traitement des hernies discales. Selon certaines estimations, elle fait partie des médicaments les plus prescrits au monde. Elle est un anti-inflammatoire stéroïdien. Ses inventeurs ont d’ailleurs été nommés en 1950 prix Nobel de médecine et de physiologie.

En réalité, notre organisme produit une forme naturelle d’anti-inflammatoire appelé cortisol. Ce dernier est synthétisé par les glandes surrénales, celles-ci produisent également d’autres hormones. En ce qui concerne, le cortisol, il a pour rôle de libérer de l’énergie dans l’organisme. Il contribue à la dégradation des protéines et des graisses et par la même occasion à l’augmentation du taux de glucose dans le sang. La production du cortisol est régulée par l’hypophyse qui déclenche la stimulation des surrénales pour satisfaire les besoins du corps.

Docteur qui injecte de la cortisone dans le dos d'une patiente pour soulager la douleur

Ainsi, l’analyse du cortisol a facilité la production d’un nombre important de médicaments, notamment la cortisone. 

La durée de la cortisone dans le corps  

L’effet anti-inflammatoire de la cortisone dure environ quinze jours dans le corps. Il est alors recommandé que le patient sous traitement soit surveillé par son médecin traitant. En effet, la cortisone peut être source de plusieurs effets secondaires tels que les prises de poids, la fonte musculaire, la fragilisation de la peau, etc. Il existe aussi des effets neuropsychiatriques liés à la consommation de ce médicament.

En réalité, les effets indésirables varient en fonction de la durée, du type de traitement, notamment de la dose de cortisone reçue. De ce fait, 60 % à 80 % des patients affirment avoir subi des effets secondaires du traitement sous cortisone. Dans certains cas, il peut s’agit du manque de sommeil, de l’augmentation de l’appétit et dans d’autres cas, des insuffisances surrénaliennes, etc.

Femme ayant des problèmes de sommeil à la suite d'un traitement à la cortisone

Cependant, ces risques varient en fonction de chaque patient. Certains patients ne développent aucun effet secondaire malgré de fortes doses de cortisone. Tandis que d’autres patients développent des effets indésirables après un traitement de cortisone à faible dose. Il n’est donc pas aisé d’identifier les patients qui courent le risque de développer les effets indésirables.

Les effets secondaires à court terme de la cortisone

Il existe un nombre considérable d’effets secondaires liés à la prise de la cortisone. Il s’agit des effets indésirables à long terme et des effets indésirables à court terme.

Après un traitement de la cortisone à court terme, il est possible de développer une tendance à l’agressivité et à la nervosité. Elle agit sur les humeurs des patients qui ont parfois du mal à se concentrer. D’autre part, 40 % des patients voient augmenter leur sensation de faim. Ce phénomène facilite la prise de poids par les patients. Généralement, cette prise de poids est due à la dose de la cortisone reçue et parfois à la rétention d’eau et de sel dans le corps. Le traitement sous la cortisone peut être source des régurgitations acides et des crampes stomacales. Dans certains cas, environ 20 % des patients subissent de légers tremblements des mains.

En outre, chez la femme, par exemple, la cortisone modifie son cycle menstruel. Elle devra faire face à des perturbations de son cycle menstruel où elle saigne peu ou prou. En ce qui concerne, les hommes, il est probable qu’ils subissent des troubles de l’érection et une diminution de la libido. Toutefois, le médecin traitant peut vous aider à corriger ces problèmes.  

Les effets indésirables à long terme de la cortisone

À long terme, un traitement sous la cortisone peut induire chez un patient :

  • l’hypertension artérielle,
  • la cataracte,
  • le glaucome,
  • l’ostéonécrose
  • et autres infections.

Le traitement à partir des corticoïdes peut également avoir des répercussions sur la peau du patient. Le patient sera en proie à des vergetures, des ecchymoses, la dépigmentation, la sécheresse de la peau, une augmentation de sa pilosité, des difficultés de cicatrisation de sa peau, etc.  De ces faits, l’apparence du patient est susceptible de se modifier. Ce dernier pourrait voir apparaitre une bosse du côté de sa nuque.

Le diabète fait partie des effets secondaires à long terme à considérer avant de recourir à ce type de traitement. En effet, 10 % des patients traités à partir de corticoïdes développent le diabète après une année de traitement. L’augmentation du poids et du tour taille induit aussi un risque élevé de diabète chez le patient.

Par ailleurs, les personnes ayant subi durant des années un traitement sous la cortisone sont susceptibles de faire un accident cardio-vasculaire. Les complications osseuses sont à considérer parmi ces effets secondaires à long terme. Vos tendons et vos muscles sont fragilisés.

La durée de la cortisone dans le corps dépendant du type de traitement que vous suivez. Voilà en quelques lignes ce que vous devez savoir à propos de la cortisone.

Fermer