_prison0_s.jpg200 jours de discrimination : audience devant le juge des enfants



Pas vraiment la fête pour un jour "anniversaire". Le débat portait sur la situation vaccinale de nos enfants et l'intérêt de la vaccination en général. Nous avons précisé que l'intérêt général ne doit pas nuire à la santé de nos enfants en particulier (rappelons que notre ainé est devenu asthmatique après ses vaccinations). Nous avons expliqué la régularité de la situation et proposé de présenter les certificats médicaux en notre possession. Toutefois, il a été décidé de mandater les services médico-sociaux afin de vérifier la situation de nos enfants aux regards des vaccinations obligatoires. Un entretien va être fixé. L'intérêt des enfants sera t-il au premier plan ? Serait-il illégal de vouloir que nos enfants soient vaccinés dans la sécurité ?

Hélas, cette mesure d'instruction ne va pas permettre à nos enfants de retrouver rapidement le chemin de l'école ou du centre de loisirs, de pouvoir renouer les liens sociaux brisés par des décisions administratives infondées et en dehors du cadre légal. C'est pourtant le problème majeur. N'est-ce-pas une forme de maltraitance de s'acharner depuis maintenant 200 jours à discriminer deux enfants vraisemblablement instrumentalisés par des représentants de l'administration qui semblent vouloir imposer à tout prix leurs convictions en matière de vaccination et faire de nos enfants un cas exemplaire ?

Le blog des parents au sujet de l'affaire: http://apartheid-ecole-allevard.dyndns.info